Le moral choral - Apprendre à Chanter en Ligne

Le moral choral

Bonjour à toutes et à tous,
 
        J’écris cet article car je me doute que certains s’y reconnaîtront, mais je connais aussi des chorales qui n’entrent pas du tout dans ce cas de figure, elles font figure d’exception et je tire mon chapeau à ceux qui les dirigent ainsi qu’à tous leurs choristes.
 
       En tant que coach vocal, le problème n°1 (avoué ou non) de beaucoup de chorales que j’ai rencontrées est … la lassitude.
       Cette lassitude s’exprime souvent par certains comme un besoin de nouveaux chants, en quelque sorte renouveler le répertoire, le rendre peut être un peu plus attrayant.  
        C’est là, sans doute, une démarche tout à fait positive.
       Parlons des nouveaux chants au répertoire. Mais juste une question: les anciens donnent-ils entière satisfaction quant à leur rendu ?
       Posons nous la question, est-ce que ce désir de chanter de nouveaux morceaux correspond seulement à l’envie d’étoffer, de varier le répertoire ou plutôt l’expression d’une certaine lassitude ?
      Essayons d’y voir plus clair. Les nouveaux chants, parmi les anciens, ne risquent-ils pas de souffrir eux aussi d’une démotivation qui affecte l’ambiance générale de la répétition?  Et que le chant nouveau, pas plus que le Beaujolais nouveau, ne donne l’ivresse promise.
      Juste passer à de nouveaux chants seulement par lassitude des anciens n’est donc pas une solution durable. 
     Attaquons nous au vrai problème. Il s’agit de se poser la question: le bonheur de chanter (comme le bonheur tout court, d’ailleurs …) vient-il de l’extérieur de nous ? Le chef de choeur, les choristes, le son de la chorale tout entière, le plaisir de se retrouver …
                 Ou alors de l’intérieur de nous-mêmes ?
        En réalité des deux. Les deux sont inséparables …. Sauf que la clé est en chacun de nous et pas plus chez l’un que chez l’autre.
         L’intérêt de cette démarche est d’amener chaque personne à connaître ce bonheur, la pleine et riche vibration de sa propre voix, dans toute sa tête, en lui faisant découvrir la technique qui permet d’y arriver. Oui, le chant lui même, devient beaucoup plus facile, plus juste, plus bienfaisant, et nous fait voir les choses différemment dans la vie.
         Cette progression ira bien évidemment dans le sens de la contribution à la cohésion du groupe, qui sera la résultante de toutes les individualités , de tous les timbres de voix qui remplissent le spectre des harmoniques. Ainsi, plus besoin de « pousser » sa voix pour avoir une chorale avec un son ample. J’ai pu constater que certains groupes de 30 personnes par exemple sonnaient comme s’ils étaient 7 ou 8 alors que d’autres de même pas 20 personnes sonnaient comme 40.
       De fil en aiguille, chaque personne peut parvenir à chanter impeccablement juste (sans que le chef de choeur lui en fasse la remarque), d’une façon nuancée, et en tenant les notes aussi longtemps que nécessaire.
 
        Pour la partie technique,  c’est le rôle du coach vocal ou du chef de choeur si celui-ci est formé pour donner des conseils pour mieux chanter. Après tout, c’est la moindre des choses … aurait-on l’idée de faire de la peinture à l’huile sans huile ? Ou une sculpture avec un bloc de pierre friable ? Si je parle ainsi c’est grâce à mon propre parcours, j’ai été chef de choeur, je me suis formé au chant, j’ai commencé à beaucoup mieux chanter et je continue à le faire. Aujourd’hui je suis devenu coach vocal. Pour diriger un choeur, je vous assure que cela sert énormément.
       Je vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Les prochains porteront plus précisément sur les solutions aux difficultés couramment rencontrées dans le chant. J’ai également mis en ligne des vidéos à ce sujet, vous pouvez vous inscrire au bas de cet article à ma newsletter pour les recevoir.
 
       N’hésitez surtout pas à me retourner vos réflexions, elles me seront précieuses pour la suite.
                   Passez une agréable journée, à bientôt.
 
        Michel Etcheverry

Dans cette fiche PDF vous allez trouver la solution n° 1 à une difficulté souvent rencontrée quand on chante (mais pas seulement). Cette solution n’est pas forcément celle à laquelle on pense en premier.

C’est en réalité Le secret n° 1 du Chant. *

* non, ce n’est pas d’arrêter de fumer, même si ça ne peut que vous faire du bien. smiley

Vous allez recevoir sans tarder un courriel avec votre cadeau. Pour ce premier contact, vérifiez dans votre « courrier indésirable ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :