Comment embellir votre voix, chanter juste, avec puissance, sans forcer

Formation Express de Chant

Réussissez à Enregistrer Votre Voix sans Mauvaise Surprise

Cet article de présentation vous révèle l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour développer votre voix et acquérir beaucoup de facilité, que vous vous sentiez doué(e) ou pas. Il y a de grandes chances pour que vous vous découvriez ce don en vous. 

Le bon “geste vocal” permet de ne jamais forcer et de faire apparaître la musicalité de sa voix. Il dépend de quelques exercices pour le rendre naturel. À ne pas confondre avec les “vocalises” traditionnelles.

1. Question: Pour être un bon chanteur, est-il nécessaire de savoir comment chanter avec un micro ?

J’aborde cette question en premier, non pas qu’elle concerne tout le monde, mais parce qu’elle vous aidera à mieux comprendre la suite.

Tous les ingénieurs du son vous le diront, savoir chanter dans un micro n’est pas donné à tout le monde. Mais ce n’est pas un apprentissage différent de celui de bien chanter.

Avec une technique vocale correcte, un micro et des effets magnifieront la voix. Dans le cas contraire, ils ne feront qu’en accentuer les défauts.

Le micro est fait pour capter le son et pas l’air en déplacement.

Le micro possède une membrane qui est perturbée par un trop grand débit d’air. Par expérience dans les studios, quand un ingénieur du son a du mal à faire une prise de voix, le problème vient souvent de là.

De plus, même en dehors de l’utilisation d’un micro, le son perd de sa qualité dans un air en mouvement.

Donc, plutôt que d’éloigner le micro de sa bouche pour éviter toute turbulence, il vaut bien mieux apprendre à chanter avec très peu d’air. C’est beaucoup mieux pour les cordes vocales et la santé.

 

2. Pouvoir tenir des notes longues, est-ce avant tout une question de souffle ?

Si avoir du souffle veut dire être sportif ou avoir une grande capacité pulmonaire, la réponse est non.

La respiration adaptée au chant est simplement physiologique, comme celle d’un bébé ou d’un animal. On utilise le terme de “respiration abdominale” mais il est nécessaire de l’étudier de manière très précise. Beaucoup de personnes qui chantent ne savent pas réellement ce que c’est.

En grandissant, nous l’avons quelque peu “oubliée” dans notre vie quotidienne. Le bon geste vocal a comme effet de nous permettre de retrouver cette respiration et d’en connaître les bienfaits.

Ce qui est beaucoup plus déterminant pour ne pas manquer de souffle, c’est la résonance. C’est ce qui permet au son créé par les cordes vocales d’être amplifié et de prendre sa couleur. Ce sont des cavités de notre tête (pharynx,zone du palais, fosses nasales et sinus) qui servent de caisse de résonance.

Quand le son est plein et bien timbré, on fait de grandes économies d’air et on ne manque pas de souffle. Je reviendrai sur ce levier au sujet d’un autre point un peu plus loin …

3. Quel est le secret pour chanter puissamment ?

Etant donné que le son de la voix doit sortir par la bouche, il est d’abord nécessaire de bien ouvrir celle-ci. Toutefois, cela ne doit pas provoquer de tension au niveau de la gorge et du maxillaire. Il existe un exercice spécifique pour cela. Basculer la tête en arrière (pas pour chanter), ouvrez la bouche en laissant la mâchoire tomber naturellement. Vous verrez que pour chanter (la tête droite) votre bouche s’ouvrira avec moins de tension.

Deuxièmement, ne surtout pas envoyer davantage d’air car une plus grande vitesse de l’air expiré fait se crisper les cordes vocales et le son se détériore. Les cordes vocales se fatiguent, à la longue.

La puissance s’acquiert d’abord par une bonne amplification et une coloration du son dans les résonateurs.

Elle s’acquiert également par une expiration où la cage thoracique ne s’affaisse pas. Au contraire elle se bombe et c’est le diaphragme, poussé par les muscles abdominaux, qui assure la fonction de poussée du bas vers le haut. Vous pouvez faire un test, la main devant votre bouche. En laissant la cage thoracique s’affaisser, vous sentez l’air sortir. Si vous la gardez haute et expirez en contractant l’abdomen doucement, pratiquement pas.

Cette façon de faire est également bien meilleure pour le coeur, qui ainsi n’est pas compressé.

4. Est-ce que chanter juste dépend du fait d’avoir une bonne oreille ?

Pour 99,9 % des gens, les problèmes de justesse ne viennent pas d’un défaut d’oreille, mais de technique vocale. Tous mes élèves qui ont pu corriger des problèmes de justesse n’ont pu le faire qu’en développant leur voix.

C’est essentiellement le travail de la résonance qui permet de chanter juste. C’est là Le Grand Secret Du Chant.

A présent vous savez tout. Mais comment faire concrètement ?

Essayez par exemple de mettre beaucoup plus en valeur les voyelles quand vous chantez, vous constaterez une différence énorme tant au niveau de la justesse que de la présence de votre voix.

Si vous jouez sur une quantité d’air trop importante au détriment d’une bonne localisation de la résonance, voici ce qui va se produire:

L’air passant trop vite à travers elles, les cordes vocales ne seront plus libres de vibrer à la vitesse exacte que le cerveau leur a transmise. Par réaction, et pour se protéger, elles vont vibrer moins vite et la note ne sera pas juste (trop basse). Ce mécanisme de protection met notre oreille hors-circuit, ce qui fait qu’on n’entend même pas que la note n’est pas juste, même si on a de l’oreille. C’est un mécanisme dont les chanteurs amateurs qui font partie d’ une chorale devraient prendre conscience. Et beaucoup de chefs de choeur également. En effet, la tonalité de départ a souvent tendance à baisser, s’il n’y a pas d’accompagnement  instrumental sur lequel s’appuyer, bien sûr.  Bizarrement, dans ces mêmes chorales (je parle par expérience), quand les chanteurs veillent à mettre en valeur les voyelles, le problème s’évapore comme par enchantement et le rendu musical est bien meilleur. 

5. Donc, si je comprends bien, la résonance dans le chant c’est autre chose que l’acoustique, la résonance du lieu où l’on chante, un théatre, une église ou une cathédrale par exemple …

Oui, dans la technique du chant, on s’intéresse à la résonance interne, surtout celle du “masque”. C’est à dire les cavités des fosses nasales et des sinus qui forment une véritable “cathédrale” intérieure.

Le palais (palais dur et voile du palais), à l’intérieur de la bouche, joue également un rôle très important.

Dans ma méthode, je mets d’abord l’accent sur les résonateurs de la “cathédrale”. C’est en les apprivoisant que l’on parvient à développer et enrichir sa voix. Acquérir une justesse naturelle se fait aussi de cette façon.

Tous ces résonateurs permettent de créer le timbre “musical” de la voix chantée qui la distingue de la voix parlée. La flexibilité de leur utilisation permet de moduler le son de sa voix.

Sur les deux schémas ci-dessous, vous pouvez mieux vous rendre compte de la localisation de tous ces résonateurs.

Celui de droite, de face, vous montre mieux pourquoi on utilise l’expression “chanter dans le masque”.

 

Remarque:

Dans l’ebook  Les 7 Secrets du Chanteur + Exercices Pratiques et les vidéos correspondantes, vous trouverez tout ce qu’il faut pour apprivoiser ces résonateurs.

Ce sont des zones dans lesquelles on n’a pas l’habitude de faire résonner le son. Au fur et à mesure qu’on les entraîne régulièrement, on est beaucoup moins sujet aux problèmes de sinusites notamment, en plus de mieux chanter.

Encore plus intéressant: Anatomiquement, la glande hypophyse se loge dans un renfoncement du sinus sphénoïdal (dont la résonance est très importante pour le chant).

Cette glande, ainsi qu’une zone du cerveau très proche, l’hypothalamus, régulent tous les processus vitaux basiques de notre organisme, notamment la température du corps, la pression artérielle, la faim, la soif, la fatigue, la croissance, le sommeil, le poids, la fonction sexuelle, le soulagement de la douleur, le rythme cardiaque et les réponses au stress.

Je peux vous raconter mon experience personnelle à ce sujet. J’avais, depuis des années, une tension artérielle assez élevée. Quand j’ai commencé à pratiquer ces exercices de résonance, j’ai pu constater qu’elle revenait à la normale et même que je retrouvais une tension de jeune homme. Je ne crois pas que ce soit une coïncidence. Je ne sais pas si une étude scientifique serait possible mais ce serait intéressant.

Aujourd’hui, même si j’en fais beaucoup moins régulièrement, le bienfait de ces exercices (que ce soit pour le chant ou pour la santé) est ancré dans ma mémoire corporelle. Chanter ensuite sur cette base continue à apporter les mêmes bienfaits.

6. Est-ce que monter dans les aigus demande d’envoyer davantage d’air ?

Plus la note est les aigüe, plus les cordes vocales vibrent vite.

C’est un réflexe courant, pour ne pas que la voix se bloque en montant, que d’augmenter le débit de l’air, sa vitesse.

Sauf que cela produit l’effet inverse, car elles n’aiment pas être forcées et réagissent en vibrant moins vite, comme je le dis dans le point n°4.

On croit qu’envoyer de l’air va faciliter le « passage » mais ce n’est pas une façon saine de monter dans les aigus.

Encore une fois, il s’agit d’installer bien sûr cette façon de respirer adaptée au chant dont je parle dans le point n°3, et surtout jouer sur la résonance du son dans cette cathédrale intérieure pour garder un son « musical » dans les aigus. La résonance permet également d’économiser son air et pouvoir tenir des notes longues, comme je le dis dans le point n°2. Tout est lié …

7. Ok, mais tout cela doit demander énormément de travail. Existe-t-il une façon d’améliorer sa voix sans s’entraîner sur des exercices ?

Enormément de travail ? Clairement NON.

Peut-on améliorer sa voix sans pratiquer d’exercices ?

Oui et non. Oui car on peut, par exemple, mettre en valeur les voyelles quand on chante, contrôler sa respiration. Cela permet d’améliorer la justesse, le timbre, la puissance.

Mais pour acquérir une façon naturelle de mieux chanter, sans s’auto-contrôler quand on chante, il est vraiment conseillé de pratiquer des exercices, au moins pendant une durée qui permette d’ancrer de nouveaux réflexes dans notre mémoire corporelle.

En réalité, 15 minutes par jour le plus régulièrement possible permettent d’avancer à un bon rythme. Ce n’est pas énorme pour chanter magnifiquement et avec facilité.

Je vous offre en téléchargement gratuit l’ ebook complet  » Les 7 secrets du chanteur » où vous trouverez tous les vrais secrets du chant, ceux qu’on ne trouve pas partout ainsi condensés.

  DÉCOUVREZ TOUT DE SUITE LES ERREURS À NE PAS FAIRE POUR QUE VOTRE VOIX AIT DE LA PRÉSENCE À L’ENREGISTREMENT… ET AILLEURS.       

Téléchargez l’ebook « Les 7 Secrets du Chanteur »

… et comment les appliquer rapidement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *